Shiatsu

Le Shiatsu est enseigné en France , au cours des années 70, par les maîtres en Aïkido japonais essaimant dans le monde. La traduction donne « pression des doigts », on parle alors de digipressure, de digiponcture, d’acuponcture sans aiguilles.

Le shiatsu constitue une synthèse de la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) par le Japon et il s’inscrit donc dans la tradition orientale de prévention des maladies, de la préservation de l’état de santé et du bien-être. Il permet de traiter différents troubles fonctionnels, voire organiques spécifiques, à partir des apports de la MTC. C’est une pratique corporelle de pression des doigts et des mains. Les techniques sont mécaniques ou énergétiques et stimulent votre corps musculaire, osseux, respiratoire et du sang, de la lymphe dans leur globalité.

Le Shiatsu est reconnu 2° médecine officielle par le Ministère Japonais de la Santé qui le définit en 1955 comme suit: « Le Shiatsu est une technique qui utilise les doigts et les paumes des mains, pour exercer des pressions en des points déterminés, avec l’objectif de corriger des irrégularités de l’organisme, de préserver et d’améliorer l’état de santé et de contribuer à l’amélioration d’états morbides spécifiques ». En 1964 le Shiatsu était enfin reconnu comme une pratique indépendante des massages.

En France, on la désigne comme une technique de bien-être et de relaxation. Le Shiatsu n’est ni une médecine, ni un massage, ni une idéologie. Il ne doit en aucun cas se substituer à une consultation ni un diagnostic par un médecin.

Au niveau européen, elle est reconnue comme une des huit approches alternatives désignées dans la résolution A4-0075/97 du Parlement européen votée le 29 mai 1997 en tant que « médecine non conventionnelle digne d’intérêt ».

Fréquence des séances

La fréquence dépend des cas et des techniques utilisées, pour entamer un soin l’intervalle peut être d’une semaine pour les trois premières séances à trois semaines.

Pour un entretien ou une harmonisation saisonniers traditionnels, prévoyez une séance à chaque changement de saison.

La suite de la séance

Le seul aspect inconfortable peut résider dans l’émergence et l’évacuation des émotions. Le shiatsu peut stimuler l’élimination de toxines, il favorise la bonne circulation énergétique, sanguine et lymphatique, régule la respiration et le rythme cardiaque (par son action sur le système nerveux parasympathique).

Reposez-vous ou profitez du regain de vitalité! Buvez de l’eau tiède ou chaude, des tisanes légères par petites quantités !

Contre-indications

Les contre-indications déterminent les techniques employées. L’entretien préalable sera consacré à les établir.

Etre sujet à la phlébite est une contre-indication

Pour qui ?

Les séances pour un enfant peuvent être extrêmement courtes, c’est normal. Sinon, les parents sont d’excellents intermédiaires du bien-être de leur enfant et recevoir, eux, un shiatsu.

Les enfants mineurs seront toujours accompagné d’un parent.

Il n’y a pas de limite d’âge. Il est important d’informer de votre état de santé.