Qui suis-je?

Mathilde Guerrier

J’ai fait toutes sortes de métiers. En 2013, j’étais une salariée qui faisait du QiGong.

Un soir, en sortant du cours, une autre participante me dit se former au Shiatsu chez Michel Odoul. Je connaissais Odoul par son ouvrage Dis-moi où tu as mal… et le Lexique. Je me suis inscrite à une première formation, puis une autre, et ainsi de suite, avec appétit.

Et très vite la nécessité s’est imposée de suivre l’enseignement en réflexologie d’Elske Miles, la rayonnante. A fond!

Mon salariat m’a quittée, mais j’ai continué mes formations à l’Institut Français de Shiatsu.

A l’origine, mon attrait pour ce Shiatsu, puis ces Réflexologies, relève d’un besoin de contact, vivant, constructif, et ces techniques manuelles offre un cadre pour le mettre en œuvre: nous avons un extraordinaire instrument à faire résonner, notre corps. Ainsi chacun peut-il s’accorder à son diapason personnel: les consultations sont l’occasion de mettre en place un partenariat, entre praticienne et receveur actif dans sa démarche.

Je me suis associée à une collègue de l’Institut, j’ai pu constater que l’exercice en cabinet me plaisait. Quand je déménage dans le Cher, j’y ouvre mon propre cabinet.

En consultation, je pratique plusieurs techniques de réflexologie et les formes de Shiatsu énergétiques et ostéo-articulaire en fonction de votre demande et de votre besoin; à l’occasion, j’utilise la Psycho-énergétique et la Psychologie Corporelle Appliquée, concepts élaborés par Michel Odoul, qui explicitent les liens corps-esprit et permettent de faire émerger du sens de nos affections.

Ma formation a commencé à l’Institut Français de Shiatsu et à l’Institut Français de Réflexologies en 2013 et se poursuit toujours.

Jeune, j’ai beaucoup pratiqué la danse ; moins jeune, j’ai pratiqué le yoga Iyangar, le Qi Gong, et dernièrement le Kinomichi, créé en France par Maître Noro, maître d’Aikido, auprès d’Yvan Oriano (une belle présentation ici ).